top of page
Rechercher

Fiche technique : Plantation des truffiers, par Jean-François Duprat.

La plantation peut se réaliser à l'automne mais dans le Lot et Garonne, la plantation en fin d'hiver est usuelle. Plantez dès que les conditions du sol et que la météo sont favorables. Si ce n'est pas le cas, pas d'impatience! les plants sont bien lotis dans les serres de Fazanis...


Préparation du sol

La plantation nécessite un nettoyage complet du milieu, la destruction de toutes les plantes herbacées ou ligneuses qui pourraient héberger des champignons mycorhiziens concurrents à votre choix (Tuber Melanosporum ou Tuber Uncinatum), et venir perturber votre exploitation. Le but est d'obtenir un terrain meuble, une terre fine sans grosses racines ni grosses pierres et bien aérée. Pour une plantation importante, faire un labour léger (20 à 25 cm de profondeur) sur toute la surface à planter, repris par des façons superficielles pour niveler et détruire les mauvaises herbes. Pour une plantation de quelques arbres, faire un travail du sol sur les emplacements des jeunes arbres sur 2 à 3 m² environ.


A la réception

Les plants doivent être stockés dans un local sec:

- stocker à l'abri du gel (température mini +5°C).

- ne pas dépasser la température maximale de +15°C pour éviter un redémarrage de la végétation en hiver.

- le local doit être bien éclairé pour les chênes verts qui ne marquent pas d'arrêt de végétation en hiver. (feuilles persistantes!)


Une bonne plantation est cruciale pour la croissance de plants mycorhizés.

Important : ne pas planter en sol gelé ou mal ressuyé.


Préparation des plants

Afin que le substrat glisse mieux le long du pot au dépotage, il est important de bien arroser les plants ou de les laisser tremper quelques minutes dans un bac rempli d’eau à moitié de la hauteur des pots.



Réalisation de la plantation

1) Préparer des trous cubiques de 25 à 30cm de côté et de profondeur.



2) Presser avec les mains l’ensemble pot + motte pour que le substrat ne se désolidarise pas du système racinaire.



3) Ouvrir le pot en dégrafant de haut en bas pour libérer la motte, ou si pot est sans agrafe, presser la motte pour la faire sortir du pot sans la défaire.



4) Prendre la motte avec soin et la positionner au fond du trou.

5) Remplir le trou de terre fine tout autour de la motte et jusqu’à son sommet. Bien tasser avec les deux mains et finir de combler le trou pour que le collet du plant soit enterré de 7 à 8cm par rapport au niveau du sol.



6) Arroser (2 à 3 litres / plant). Attention ! En période de fort gel, différer cet arrosage au printemps.

7) Butter copieusement les plants tout en laissant autour une petite cuvette de quelques centimètres de profondeur et à 15cm du plant pour retenir l’eau de pluie. Un plant butté résistera mieux au gel. Après chaque arrosage durant l’année, veiller à rechausser les plants.

8) Placer un tuteur à 10cm minimum du collet du plant, tuteur de préférence métallique type fer à béton de 4mm de diamètre.



9) Placer le filet (protection contre les rongeurs, lapins...), ou le tube de protection (mini serres pour protéger du gel hivernal et contre la sécheresse l'été)

Densité de plantation et production

Une plantation dense donne une production plus précoce, mais la fermeture progressive du milieu oblige à éclaircir ultérieurement. Une plantation moins dense produit plus tardivement mais peut rester en l'état plus longtemps (et nécessitera un peu moins de travail de taille). La densité doit être comprise entre 300 et 400 arbres par hectare, soit un écartement de 6m X 6 m ou 5m X 5m.


Et en cas d'hésitation... il y a l'association! Pensez à "liker" nos posts!









127 vues2 commentaires

2 Comments


jhvienot
jhvienot
Feb 07, 2023

Il me semble judicieux de signaler que le jeune plant peut être "orienté"à la plantation, pour ne pas dire "doit" être orienté. Le gland a germé et a tourné pour s'orienter et pourquoi ne pas suivre sa démarche au moment de la plantation ? Quand vous descendez votre index le long du plant, vous trouvez une bosse: orientez-la au nord; ça ne mange pas de pain et votre arbre se retrouvera en situation connue et n'aura pas à faire des efforts pour se tourner, ce qui peut prendre des années.

Like
Christophe
Christophe
Feb 07, 2023
Replying to

Merci pour le partage de ton expérience Jacques Henry! J’aime beaucoup l’idée de suivre le fil de la nature, et d’acclimater nos plants avec douceur.

Like
Post: Blog2 Post
bottom of page